La génétique de «La Réticence»

Comment Jean-Philippe Toussaint a ruminé, écrit, corrigé, repris, peaufiné ses textes ? Nous ne connaissons pas les brouillons de ses premiers romans, écrits à la machine : La salle de bain, Monsieur, L’appareil-photo  : ils sont perdus. Nous ne connaissons pas vraiment les essais des romans écrits après l’achat d’un ordinateur, La télévision, Autoportrait (à l’étranger), la quadrilogie de Marie, etc. Par contre, on a tout tout tout sur La Réticence, un roman de 1991, dont l’auteur a confié les brouillons à l’UMR Littérature et Arts de l’Université de Grenoble. Brigitte Ferrato-Portes est le poumon du projet Réticence qui veut numériser ces brouillons (c’est fait), les mettre à la disposition du public (c’est fait en partie) et permettre de nouvelles recherches et de nouvelles créations.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct