Benoît Rihoux: «Des ministres wallons sans étiquette prendraient des risques»

Pour Benoît Rihoux, cette démarche est cohérente avec l’identité politique d’Ecolo qui s’est toujours présenté comme un porte-parole des mouvements citoyens.
Pour Benoît Rihoux, cette démarche est cohérente avec l’identité politique d’Ecolo qui s’est toujours présenté comme un porte-parole des mouvements citoyens. - DR.

Comment analysez-vous cette séquence qui voit Ecolo demander au PS d’ouvrir le débat à des représentants de la société civile ?

Deux lectures sont possibles. Tout d’abord, cette démarche est cohérente avec l’identité politique d’Ecolo qui s’est toujours présenté comme un porte-parole des mouvements citoyens. Sa proposition témoigne d’une certaine logique. Mais par ailleurs, il y a ici aussi des éléments de stratégie par lesquels on met sur la table une formule qui permet de poursuivre la discussion avec le PS.

Qu’entend-on par « société civile », finalement ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct