Jamie Heywood, à la tête d’Uber Europe: «Les voitures de société ne sont pas bonnes»

Pour Jamie Heywood, à la tête d’Uber Europe, la mobilité peut-être «
un partenariat public-privé
».
Pour Jamie Heywood, à la tête d’Uber Europe, la mobilité peut-être « un partenariat public-privé ». - Mathieu Golinvaux

Jamie Heywood, directeur général régional d’Uber pour l’Europe du nord et de l’est, estime que les réglementations à Bruxelles ne permettent pas à la société de transport de s’étendre, alors qu’Uber ne nous veut que du bien.

Pouvez-vous nous faire le topo de votre présence à Bruxelles ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct