L’homme sauvage et le loup

L’homme sauvage et le loup
Bernardo Florès.

Un peu réalisateur, scénariste beaucoup, Guillermo Arriaga est célèbre pour ses collaborations avec Alejandro González Iñárritu : Amours chiennes, 21 grammes, Babel. On en oublierait presque le romancier d’Un doux parfum de mort ou de L’escadron guillotine. Il se rappelle à nous grâce à la traduction du spectaculaire roman publié chez lui, au Mexique, il y a trois ans : Le sauvage n’impressionne pas que par son ampleur. Il est aussi habité par une force qui nous entraîne sur les chemins de la mort.

Juan Guillermo se sent responsable de toutes les disparitions qui ont frappé sa famille.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct