Négociations gouvernementales: une fausse impression d’été

Négociations gouvernementales: une fausse impression d’été

Soleil, fin des examens, valises dans le coffre : les vacances ! Ce bon classique permet en Belgique d’emballer les négociations gouvernementales dans de la ouate. On négocie, on essaye des formules : pas grave, l’été approche, pourquoi s’énerver, on a le temps.

Et en fait, oui, bien entendu, il faut prendre le temps de trouver des accords, des points de convergence, des partenaires fiables à tous les étages. Mais gare à l’effet cigale… Vous vous souvenez, cette petite dame qui avait chanté tout l’été et se trouva bien dépourvue quand la bise fut venue… Nous pourrions bien nous retrouver dans la peau de cet animal, avec, nous aussi, très peu de fourmis prêteuses à proximité.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct