Euro Espoirs: battus par l’Italie, les Diablotins encore trop courts

Euro Espoirs: battus par l’Italie, les Diablotins encore trop courts
Belga

Poussés par un public venu en nombre, contrastant totalement avec les deux premières rencontres belges jouées dans un Mapei Stadium quasi vide, les Azzurrini ont prouvé qu’ils avaient déjà bien assimilé les rudiments du football transalpin : efficacité derrière comme devant, avec une défense centrale qui a totalement muselé Lukebakio, positionné en pointe de l’attaque, et des joueurs qui ne se sont pas créé beaucoup d’occasions mais qui ont fait la différence juste avant le repos. Barella, courtisé par le PSG (on parle de 60 M €) s’y est pris à deux fois pour tromper De Wolf, décisif puis battu sur la frappe enroulée du joueur de Cagliari.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct