«La Mocha», premier lycée pour adultes transgenres en Argentine

Luli Arias (31 ans) et Viviana González (48 ans) dans une des classes de l’école publique pour adultes transgenre Trans Mocha Celis.
Luli Arias (31 ans) et Viviana González (48 ans) dans une des classes de l’école publique pour adultes transgenre Trans Mocha Celis. - DIEGO SPIVACOW / AFV

Viviana Gonzalez avait huit ans lorsqu’elle a réalisé qu’elle était transgenre. Elle vivait à Buenos Aires avec sa sœur aînée et leur mère, qui avait quitté la province de Corrientes lorsqu’elle était très jeune. « Mère célibataire, elle nous a élevées comme elle a pu. Nous avons grandi rapidement. Quand j’avais 10 ans, j’ai commencé à travailler dans la vente de produits alimentaires et ma sœur comme femme de ménage », se souvient Viviana Gonzalez.

A 12 ans, elle s’est tournée vers la prostitution pour survivre. « J’étais très pauvre, mais je voulais continuer mes études, devenir enseignante ou médecin », raconte-t-elle. « Tout s’est arrêté lorsque je n’ai plus pu aller au lycée, car on me forçait à m’habiller comme un garçon. Je ne pouvais pas le faire, je ne me voyais pas comme ça. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct