Les trois destins possibles de la prison de Haren

Le Conseil d’Etat se penche ce mardi sur un recours en annulation des permis d’urbanisme et d’environnement de la future prison de Haren.
Le Conseil d’Etat se penche ce mardi sur un recours en annulation des permis d’urbanisme et d’environnement de la future prison de Haren. - Photo News.

Ce mardi matin, le brûlant dossier de la construction de la prison de Haren, dans le nord de Bruxelles, refera un détour en salle d’audience du Conseil d’Etat. Le projet d’établissement pénitentiaire – pour rappel, 1.190 places, soit la future plus grande prison du pays –, qui peut compter sur son lot de détracteurs, fait en effet l’objet d’un recours en annulation devant la haute instance juridique. Une procédure qui vise à attaquer le permis d’environnement et le permis d’urbanisme accordés par la Région bruxelloise au consortium Cafasso – chargé par le pouvoir fédéral d’assurer la construction et la maintenance du futur édifice durant 25 ans.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct