Brussels Airlines retrouve une certaine autonomie après ses noces annulées avec Eurowings

Brussels Airlines retrouve une certaine autonomie après ses noces annulées avec Eurowings
EPA.

On n’ira pas jusqu’à chanter le « libérée, délivrée » comme une reine des neiges de l’aviation européenne, mais, depuis ce lundi, Brussels Airlines a retrouvé une certaine autonomie au sein du Groupe Lufthansa. Et de nouvelles responsabilités.

À Francfort comme à Bruxelles, le message est identique : « Eurowings se concentrera à l’avenir sur les services de transport à courte distance. Réorientation pour Brussels Airlines : l’intégration dans Eurowings ne sera plus poursuivie. » C’est une décision réaliste de la direction du Groupe Lufthansa mais aussi une forme de marche arrière. L’opposition à l’intégration de Brussels Airlines dans Eurowings avait valu, il y a un peu plus d’un an, son poste de CEO à l’ancien patron historique de la compagnie aérienne belge, Bernard Gustin.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct