Washington prend de lourdes sanctions financières contre Téhéran

Donald Trump exhibant le document, signé, imposant de nouvelles sanctions à l’Iran.
Donald Trump exhibant le document, signé, imposant de nouvelles sanctions à l’Iran. - EPA.

Donald Trump a renoncé aux frappes aériennes contre l’Iran, mais pas aux cyberattaques et aux représailles financières. Lundi, le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a confirmé les déclarations du président des Etats-Unis : une nouvelle salve de sanctions est entrée en vigueur le jour même contre le régime chiite. Et elles n’ont « rien de symbolique », a insisté Mnuchin. « Nous parlons ici de dizaines et de dizaines de milliards de dollars » de fonds du régime, littéralement verrouillés par l’Administration américaine. « Ces sanctions sont extrêmement efficaces, je peux vous le dire. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct