Au cœur de la ville, la serre des femmes

D’une friche devenue zone de non-droit, le parc de Tour & Taxis s’est métamorphosé en lieu idyllique avec l’investissement de l’ASBL Parckfarm.
D’une friche devenue zone de non-droit, le parc de Tour & Taxis s’est métamorphosé en lieu idyllique avec l’investissement de l’ASBL Parckfarm. - Bruno Dalimonte.

Reportage

C’est un ras-le-bol, une envie de prendre les choses en main, un besoin de faire les choses à leur façon qui les ont poussées à créer ce petit moment rien qu’à elles. Leurs noms gravés dans le bois du panneau annoncent leur parcelle : Rahma, Annemie, Alexandra, Nora, Latifa, Nasim et les autres en ont eu marre de ces hommes qui « fumaient des pétards et faisaient des trucs de mecs » dans le jardin partagé du parc de Tour & Taxis. « Alors qu’il y a déjà beaucoup de cafés de mecs dans le quartier », lâche l’animatrice Tessa Poldorvaart avec son franc-parler.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct