Jonathan Piron sur les tensions Iran-USA: «Trump ferme la porte aux négociations»

Flanqué du secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et du vice-président Mike Pence, Donald Trump montre le décret anti-iranien qu’il vient de signer.
Flanqué du secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et du vice-président Mike Pence, Donald Trump montre le décret anti-iranien qu’il vient de signer. - Kevin Dietsch/Photo News.

Entretien

Ce 24 juin, Donald Trump a signé la mise en œuvre de nouvelles sanctions américaines contre l’Iran après celles qui frappent déjà durement l’économie iranienne depuis 2018. Cette fois, elles visent à « empêcher le guide suprême Ali Khamenei, son équipe et d’autres qui lui sont étroitement liés d’avoir accès à des ressources financières essentielles ». A noter que dans ses mots adressés à quelques journalistes dans le bureau ovale, le président américain a évoqué « l’ayatollah Khomeiny », un lapsus puisque le fondateur de la république islamique est décédé il y a 30 ans déjà. Pour décoder ces sanctions additionnelles, nous avons interrogé Jonathan Piron, expert de la région, qui travaille à Etopia.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct