L’histoire surréaliste du journaliste qui était toujours le premier sur la scène de crime…

L’histoire surréaliste du journaliste qui était toujours le premier sur la scène de crime…
EPA

Dans l’une des villes les plus dangereuses du Brésil, il battait les records d’audience. Le public adorait son émission, un cocktail de faits divers relatés avec un maximum de sensationnalisme – interviews de criminels présumés, cadavres criblés de balles, poursuites policières, prises d’otages… – teinté d’un humour des plus grinçants et ponctué d’actions caritatives. Le journaliste Wallace Souza avait l’art d’appâter le public à l’écran. Il fit exploser l’audimat à tel point qu’il fut propulsé en politique, ce qui n’est pas inhabituel dans ce pays. Il concilia alors la télévision avec son travail parlementaire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct