Carole Ghosn

Carole Ghosn

Carole Ghosn, qui a la double nationalité libanaise et américaine, a supplié Donald Trump de profiter du G20 d’Osaka pour intercéder auprès de Shinzo Abe en faveur de son mari, qui a été quatre fois mis en examen à Tokyo pour des soupçons de dissimulation de revenus aux autorités boursières et d’abus de confiance aggravé. Son contrôle judiciaire lui interdit tout contact avec son épouse, ce qu’elle juge « inhumain ».

Fin avril, déjà, recevant Shinzo Abe à l’Elysée, Emmanuel Macron, après avoir été saisi d’une requête similaire par l’intéressée, avait rappelé l’attachement de la France au respect de la présomption d’innocence mais aussi « de la souveraineté et de l’indépendance de la justice du Japon, qui est un Etat démocratique ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct