Allemagne: un néo-nazi avoue le meurtre d’un élu pro-réfugiés

Walter Lübcke avait été abattu à son domicile au début du mois.
Walter Lübcke avait été abattu à son domicile au début du mois. - Belgaimage

C’est bien pour ses idées pro-migrants que Walter Lübcke, un élu CDU de la Hesse, a été assassiné. Le 2 juin dernier, l’homme de 65 ans avait été retrouvé sur la terrasse de sa maison à Wolfhagen, près de Kassel, baignant dans son sang après avoir reçu une balle à bout portant. L’analyse des traces ADN sur ses vêtements avait rapidement conduit à l’arrestation d’un suspect appartenant à l’extrême droite. Ce mercredi, Stephan Ernst a fini par avouer être l’auteur du coup de feu. Âgé de 45 ans, ce membre du parti néo-nazi NPD était déjà connu de la police après sa condamnation en 1993 pour un attentat perpétré contre un foyer de réfugiés à Hohenstein-Steckenroth. Un acte motivé par « la haine des étrangers ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct