Enseignement: rebondir après l’échec sans passer l’été en enfer

Pour les spécialistes, plutôt que de parler d’échec, il vaut mieux parler d’expérience dont il faut tirer les leçons pour amener à une prise de conscience.
Pour les spécialistes, plutôt que de parler d’échec, il vaut mieux parler d’expérience dont il faut tirer les leçons pour amener à une prise de conscience. - D.R.

Botter les fesses de son gamin qui a tout raté ça ne marche plus ! Le priver de son smartphone ? C’est la chose la plus horrible à faire et de toute façon ça ne marche pas non plus… » A la tête de l’association Psychoéducation (1), Valentine Anciaux (psychologue) et Stéphanie de Schaetzen (logopède) ont développé une expertise pour la prise en charge de troubles d’apprentissage.

En cette saison, l’échec scolaire fait partie de leurs préoccupations professionnelles, particulièrement pour les élèves du secondaire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct