A Liège, la FGTB wallonne attend «son» procès

« Le dossier d’Anvers est souvent comparé à celui de Liège », constate Jean Faniel (Crisp).

Le 19 octobre 2015, lors d’une grève nationale, 300 manifestants avaient bloqué le viaduc de Cheratte, sur l’autoroute E40, et occasionné des dégradations. Ce blocage avait entraîné, en février 2018, le renvoi en correctionnelle de 17 personnes affiliées au syndicat socialiste, dont Thierry Bodson, secrétaire général de l’interrégionale wallonne de la FGTB, pour « entrave méchante à la circulation ». Un chef d’inculpation que les intéressés récusent, expliquant qu’ils sont intervenus accompagnés de policiers en civil pour faire cesser ce barrage improvisé. Ils étaient donc arrivés sur les lieux de l’action après son déclenchement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct