Charleroi, à la veille du carnaval de tous par tous

Stylistes, couturières, artistes, ils sont un noyau de volontaires et d’animateurs à encadrer les ateliers de la «
fabrique de carnaval
». A droite, quatre des échevins lors de leur séance d’essayage des costumes.
Stylistes, couturières, artistes, ils sont un noyau de volontaires et d’animateurs à encadrer les ateliers de la « fabrique de carnaval ». A droite, quatre des échevins lors de leur séance d’essayage des costumes. - ALB.

Depuis une semaine et jusque ce dimanche, la grande salle de spectacle du centre culturel régional l’Eden s’est muée en « fabrique de carnaval » : dans un joyeux désordre de tulle et de tissus colorés, de mousse et de carton, une petite communauté s’affaire à la confection des costumes, parures et décors du mardi gras. Stylistes, couturières, artistes, ils sont un noyau de volontaires et d’animateurs à encadrer les ateliers : c’est ce que le directeur de l’Eden Fabrice Laurent appelle un « chantier créatif ». A deux semaines du jour J, le projet est entré dans la dernière ligne droite. Comme l’explique l’échevine des Fêtes Julie Patte (PS), « c’est au lendemain de l’édition 2015 du carnaval que l’appel à la mobilisation citoyenne avait été lancé. » Objectif : transformer ce moment de folklore en un événement participatif par excellence, avec et pour les citoyens.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct