Mario Balotelli, «comme une verrue qui contamine toute une équipe»

Mario Balotelli, «comme une verrue qui contamine toute une équipe»
Reuters

Pendant longtemps, on n’avait plus trop entendu parler de Mario Balotelli, cet Italien si excentrique qui avait littéralement explosé les Allemands lors de la demi-finale de l’Euro 2012. Lorsqu’il évoluait en club, il avait surtout fait les gros titres des journaux pour ses activités en dehors du terrain, que ce soit à Manchester City, à l’Inter Milan et à l’AC Milan ou à Liverpool.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct