Double attentat, malaise du président Essebesi et élections en vue… Tunis en pleine confusion politique

Un homme a déclenché des explosifs à proximité d’un véhicule de la police de la circulation, avenue Habib Bourguiba, en plein centre-ville. Puis, le second a atteint un véhicule de la Garde nationale, à proximité de la brigade anti-terroriste.
Un homme a déclenché des explosifs à proximité d’un véhicule de la police de la circulation, avenue Habib Bourguiba, en plein centre-ville. Puis, le second a atteint un véhicule de la Garde nationale, à proximité de la brigade anti-terroriste. - EPA

Un vent de panique a soufflé sur la Tunisie ce jeudi, à la mi-journée, alors que se propageaient des rumeurs insistantes de décès du président de la République, Béji Caïd Essebsi. Vers 13 heures, un communiqué officiel, avait annoncé son hospitalisation suite à un grave malaise cardiaque. Agé de 92 ans, il avait déjà été brièvement hospitalisé la semaine dernière. Ces rumeurs ont été démenties par ses proches et ses conseillers, qui parlent d’un « état stationnaire ». A cette heure, l’incertitude demeure.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct