Neutralité inclusive vs neutralité exclusive

En Belgique, l’État est neutre, même si la neutralité de l’État n’est pas stipulée précisément dans la Constitution. Parallèlement, le Conseil d’Etat reconnaît que la neutralité du service public est un « principe constitutionnel », qui assure l’égalité de traitement des usagers et leur non-discrimination. Ce principe de neutralité est également inscrit dans divers arrêtés royaux, pour les services publics fédéraux, et arrêtés gouvernementaux des régions et communautés. Le hic ? Il n’existe pas de définition précise de ce concept de neutralité des agents des services publics. En l’occurrence, deux conceptions s’opposent. La « neutralité inclusive » signifie que l’État laisse s’exprimer la pluralité des appartenances convictionnelles, tant que cela n’interfère pas avec la neutralité de traitement. La « neutralité exclusive », par contre, entend imposer une neutralité d’apparence, et interdit donc tout affichage de ses convictions, comme le voile islamique, aux agents des services publics.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct