Nominations européennes: un sommet plombé par l’incertitude

Pas sûr que la nuit de dimanche à lundi suffira aux 28 réunis en sommet pour désigner les dirigeants de l’Union.
Pas sûr que la nuit de dimanche à lundi suffira aux 28 réunis en sommet pour désigner les dirigeants de l’Union. - REUTERS

Les 28 chefs d’Etat ou de gouvernement se réunissent ce dimanche soir pour un nouveau sommet spécial consacré à la nomination des prochains hauts dirigeants des institutions de l’UE. Beaucoup d’espoirs reposaient d’ici là sur les rencontres qu’une poignée d’entre eux ainsi que le président du Conseil européen Donald Tusk allaient pouvoir tenir à Osaka, où ils participaient ces vendredi et samedi au sommet du G20. Outre Emmanuel Macron, Angela Merkel et Giuseppe Conte, membres à part entière du club des 20 dirigeants des plus grandes puissances de la planète, l’Espagnol Pedro Sanchez et le Néerlandais Mark Rutte participaient aussi à la rencontre, assurant une représentation aux trois principales familles politiques censées se partager les postes, à savoir le PPE (droite classique), les socialistes et les libéraux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct