lesoirimmo

Le G20 d’Osaka a réussi à éviter le pire

Le G20 d’Osaka a réussi à éviter le pire

Correspondant à Tokyo

Le G20 d’Osaka, quatorzième sommet de ce type et qui s’est achevé au Japon samedi, ne restera pas forcément dans les annales de la diplomatie mondiale pour ses résultats tangibles et concrets. En revanche, il laissera le souvenir d’un sommet qui, malgré son contexte géopolitique et commercial extrêmement dégradé, ce qui faisait de lui le G20 de tous les dangers, est tout de même parvenu à éviter le pire : une foire d’empoigne généralisée, qui n’aurait qu’envenimé encore un peu plus le climat international.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct