The Cure au Rock Werchter sous un soleil gothique (photos)

The Cure au Rock Werchter sous un soleil gothique (photos)
Mathieu Golinvaux

Au deuxième jour de Rock Werchter, un nom était particulièrement présent : The Cure. Un nom répété tant par les fans vétérans dont certains les avaient accueilli au Klacik de Uccle un soir de décembre 1979 que par des jeunes curieux, désireux de connaître les chansons qui se cachent derrière cette tignasse corbeau devenue cette image pop presque archétypale que s'est appropriée plusieurs générations d'adolescents.

The Cure venait fêter ses quarante ans avec son public et il a donné un concert pour ses fans : une setlist retraçant toute la carrière du groupe, piochant dans tous les albums, qui a donné la faveur aux pépites obscures plutôt qu'aux gros tubes gardés pour la fin. Une setlist qui donne avant tout une idée parfaite de ce qu'est le son Cure : rythmique martiale, basse angoissante et le génie pop de Robert Smith saupoudrant toutes ces chansons forgées dans la nuit noire de poussière d'étoiles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct