Coalition wallonne: PS et Ecolo engagés dans une voie sans issue

Jean-Marc Nollet (Ecolo), Elio Di Rupo et Paul Magnette (PS) rêvaient d’un Olivier avec le CDH, voire d’une coalition coquelicot «
minoritaire
». Ils risquent de devoir accepter un arc-en-ciel avec le MR. © Photo News.
Jean-Marc Nollet (Ecolo), Elio Di Rupo et Paul Magnette (PS) rêvaient d’un Olivier avec le CDH, voire d’une coalition coquelicot « minoritaire ». Ils risquent de devoir accepter un arc-en-ciel avec le MR. © Photo News.

La société civile a parlé. Deux jours durant, les négociateurs du PS et d’Ecolo pour la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles ont reçu une centaine de personnalités pour parler climat, école, économie, culture, logement… Malgré un agenda chronométré et donc frustrant, la démarche a été globalement appréciée. Elle a fait des déçus chez les non-invités. Sur le fond, des réticences et des craintes ont été exprimées, notamment sur le banc patronal.

Les organisations consultées avaient jusqu’à dimanche à 16 heures pour déposer des notes écrites. Ensuite, socialistes et écologistes doivent rédiger une version plus aboutie de leurs « lignes stratégiques » afin d’y intégrer les remarques de la société civile. Les deux partis devront surtout s’entendre sur ce qui est retenu ou écarté, ce qui peut se fondre dans leurs propres priorités, ce qui peut surtout contribuer à ce « projet collectif » souhaité par les négociateurs. Il y en a pour plusieurs jours de travail.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct