Les wateringues wallonnes, ces curiosités institutionnelles méconnues

Christian Huysmans
: «
J’ai grandi dans les marais. Agriculteur dans le village de Wiers, mon grand-père présidait la wateringue locale. Je lui ai succédé en 1978.
»
Christian Huysmans : « J’ai grandi dans les marais. Agriculteur dans le village de Wiers, mon grand-père présidait la wateringue locale. Je lui ai succédé en 1978. »

Dans le cabinet des curiosités institutionnelles wallonnes, les wateringues ont assurément leur place : ces « communautés de propriétaires » qui ont le statut d’administrations publiques aménagent et gèrent pour le compte de leurs membres des systèmes de drainage et d’irrigation favorables à l’agriculture et à la qualité de l’environnement, avec la vocation de protéger les territoires des inondations. Un peu comme les polders ou les watergangs en Flandre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct