La Chine et ses musulmans, une relation compliquée

Accueil d’une délégation officielle dans le Xinjiang
: les femmes ouïgoures sont invitées à montrer leur beauté, mais un code vestimentaire strict est imposé dans les lieux publics.
Accueil d’une délégation officielle dans le Xinjiang : les femmes ouïgoures sont invitées à montrer leur beauté, mais un code vestimentaire strict est imposé dans les lieux publics. - Reuters.

Décodage

Gérer un pays de 1,3 milliard d’habitants appartenant à 56 groupes ethniques différents n’est évidemment pas chose facile. Depuis plus de 40 ans, le pouvoir chinois contrôle d’assez près les différents groupes ethniques autres que les Hans, qui représentent 92 % de la population chinoise. Avec une attention toute particulière pour les musulmans.

« Il y a en Chine 20 millions de musulmans », explique Hacer Zekiye Gonul, doctorante à l’ULB et chercheuse en études extrême-orientales.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct