«Un arrangement grotesque»: les Verts/ALE rejettent déjà le paquet proposé par le Conseil européen

Ursula von der Leyen, proposée comme présidente de la Commission européenne.
Ursula von der Leyen, proposée comme présidente de la Commission européenne. - EPA

Quatrième force politique du Parlement européen, associés aux pourparlers pour une coalition quadripartite de forces pro-européennes, les Verts/ALE n’ont pas tardé à rejeter le paquet de nominations avancé mardi soir par les chefs d’État et de gouvernement, dont la candidate de ces derniers pour la présidence de la Commission, l’Allemande Ursula von der Leyen.

L’accord passé au Conseil ne respecte pas le processus des Spitzenkandidaten, ces chefs de file que les familles politiques européennes ont présentés pour la présidence de l’exécutif européen, ont dénoncé les Verts.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct