Apollo 11, le documentaire qui dévoile la face cachée de l’homme sur la Lune

Le réalisateur, a accompli ici un travail de montage extraordinaire, donnant à son film dramaturgie, suspense, humour.
Le réalisateur, a accompli ici un travail de montage extraordinaire, donnant à son film dramaturgie, suspense, humour. - D.R.

Le 16 juillet 1969, à 9 h 32 locales, une puissante fusée Saturn V s’arrache du béton de Cap Canaveral, en Floride. Trois jours plus tard, le vaisseau Apollo qu’elle emporte se place en orbite lunaire. Le dimanche 20 juillet 1969, le module baptisé Eagle touche la « Mer de la Tranquillité », à 7 kilomètres à peine du lieu initialement calculé. La suite appartient à l’Histoire, mais c’est pourtant sur celle-ci que revient Apollo 11, un documentaire signé Todd Douglas Miller, découvert en première mondiale cette année à Sundance et visible tout cet été à Kinepolis.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct