Amour et haine à Dubaï: le feuilleton de l’émir abandonné

La princesse et le cheikh au temps de leur amour...
La princesse et le cheikh au temps de leur amour... - Reuters

Toi, traîtresse ! J’ai compris ton petit jeu. Fini les mensonges. Il n’y a plus de place pour toi à mes côtés. Va t’en faire ce à quoi tu consacres tant de temps. Que cet adieu soit définitif. Je n’en ai plus que faire de ton sort. » Depuis quelques jours, les vers que cet amoureux blessé a adressés à l’objet de son amour affolent les réseaux sociaux arabes. Non pour leur beauté toute particulière, ni parce qu’ils révèlent des sentiments inédits, mais plutôt en raison de l’identité de leur auteur.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct