Bart Tommelein: « Si la loi belge ne s’applique pas à Snapchat, on la changera »

© D.R.
© D.R.

Bart Tommelein (Open VLD) persiste et signe. Le secrétaire d’Etat voudrait que la commission de la Vie privée mène l’enquête sur la manière dont le très populaire réseau social Snapchat traite les données de ses utilisateurs. Il voudrait notamment savoir si les messages et les photos sont définitivement supprimés sur les serveurs de Snapchat après leur ouverture. En janvier, il a demandé au régulateur de s’intéresser de près au réseau social.

La commission de la Vie privée s’estime cependant mal armée pour remplir cette mission ( Le Soir de jeudi). Elle explique qu’en l’absence d’ancrage en Belgique, la société n’est pas soumise à son contrôle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct