En médecine, la nouveauté n’est pas toujours gage de qualité

En médecine, la nouveauté n’est pas toujours gage de qualité
Pierre-Yves Thienpont

Tout nouveau tout beau » : ce vieux proverbe s’applique aussi en médecine. Evidemment, les procédures scientifiques et les agences publiques d’évaluation qui conduisent à adopter de nouvelles pratiques sont là pour éviter de se laisser éblouir, mais il serait naïf de penser que le progrès médical ne se fourvoie jamais. Les retours en arrière, revirements médicaux, sont plus fréquents qu’on ne le pense.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct