Dans le laboratoire d’Edgar P. Jacobs, une expo parisienne

La science-fiction selon Jacobs 
: un monde inquiétant d’ombre et de lumière émotionnelle.
La science-fiction selon Jacobs : un monde inquiétant d’ombre et de lumière émotionnelle. - Dircom Cnam / L.Benoit.

Jacobs rêvait d’une grande exposition consacrée à la création des aventures de Blake et Mortimer dont il avait confié, de son vivant, l’ensemble des originaux à la Fondation portant son nom. L’artiste est mort en 1987. Entre-temps, la Fondation Jacobs n’a pas réalisé son vœu. Pire, elle a été mise en liquidation après avoir été pillée d’une part inestimable de ses trésors.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct