Daxing, mirage ou miracle aérien?

Daxing, mirage ou miracle aérien?
BELGAIMAGE.

Correpondant à Pékin

Vu de nuit, il apparaît comme une brillante étoile rouge ; de l’intérieur, c’est un palais de piliers et de volutes inspirées de la fleur de lotus chinoise : nous sommes au futur aéroport de Daxing, à Pékin, dont les travaux s’achevaient le 30 juin. Il promet de devenir le premier ou le second hub mondial, avec 72 millions de passagers par an dès 2025, puis 100 millions en 2040.

Devant être inauguré en grande pompe le 30 septembre par le président Xi Jinping, il aura coûté 15,5 milliards d’euros, et plus du triple en comptant ses liaisons ferrées : situé à 46km au sud-ouest de Pékin, il n’en sera distant que d’une vingtaine de minutes par le métro, et à trois heures de 28 métropoles provinciales par TGV, à 250km/h.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct