Les spiritueux se distillent aussi dans la capitale

En deux mois, une centaine de bouteilles de vodka et de gin a été produite dans un ancien garage schaerbeekois.
En deux mois, une centaine de bouteilles de vodka et de gin a été produite dans un ancien garage schaerbeekois. - Joakeem Carmans.

Reportage

Depuis quelques semaines, l’été s’est installé sur Bruxelles. Les terrasses se sont remplies plus vite que ne se vident les verres de mojito. Mais justement, ce mojito, roi des cocktails estivaux, certains Bruxellois commencent à en avoir assez de le siroter. Ils se tournent depuis plusieurs étés vers le spritz ou le gin tonic. Cette année, on découvre même un cocktail au nom évoquant le froid, le Moscow mule. On imagine déjà la bouteille de vodka ayant parcouru des milliers de kilomètres pour arriver de sa Russie natale dans le verre du Bruxellois. Seulement, depuis quelques mois, il est possible de consommer de la vodka bruxelloise qui n’aura parcouru que quelques kilomètres à vélo pour se déverser avec modération dans les verres des clients de quelques cafés schaerbeekois.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct