RDC: l’opposition vent debout contre la Cour constitutionnelle

Photo d’illustration
Photo d’illustration - AFP

L’opposition a tiré à boulets rouges vendredi sur la Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo, qui n’a que partiellement réhabilité ses députés dans une Assemblée toujours largement dominée par les proches de l’ancien président Joseph Kabila.

La Cour a réhabilité jeudi et vendredi environ la moitié des 23 députés de l’opposition dont elle avait invalidé l’élection début juin. Cela ne modifie pas le rapport de force à l’Assemblée nationale, où la coalition Front commun pour le Congo (FCC) de l’ex-président Joseph Kabila dispose de la majorité absolue, tout comme au Sénat.

«La Cour constitutionnelle de la honte s’est totalement discréditée en rendant des arrêts iniques, fantaisistes et politiquement motivés», a déclaré sur Twitter l’ex-candidat à l’élection présidentielle Martin Fayulu, en accusant de nouveau les magistrats de «corruption».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct