Une étape en immersion, perché sur un char de la caravane du Tour de France

Une étape en immersion, perché sur un char de la caravane du Tour de France
Dominique Duchesnes.

Réveil matin 5 heures, ils se réveillent comme des fleurs. L’alarme (très) matinale est plus facile à encaisser le premier jour du Tour, vu l’excitation, que lors de la dernière étape. De toute façon, les caravaniers n’ont pas le choix. Ils doivent être prêts, frais et dispos pour embarquer dans leurs véhicules à 6 heures, sur le parking de leur hôtel (à quelques pas de Wavre).

Chez Leclerc, l’un des sponsors majeurs de la Grande Boucle, ils sont 24 à faire vivre la caravane. Avec 9 véhicules, ça en fait la plus grosse délégation. Ce samedi, Le Soir était le 25e homme, se mêlant à l’équipe en rodage.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct