Monfort et Lotto-Soudal souffrent mais savourent

La quinzième place décrochée ne rimait pas avec cruelle déception dans les rangs Lotto-Soudal. Les esprits se trouvaient déjà tournés vers l’étape suivante et une nouvelle chance pour Caleb Ewan, un des sprinters les plus à l’aise quand il s’agit de franchir des reliefs.

Occupé à récupérer sur les rouleaux peu après l’arrivée, Maxime Monfort analysait la prestation des siens. « Nous sommes partis sur des bases élevées par rapport à notre potentiel », reconnaissait-il. « Mais il fallait le tenter pour revendiquer un bon chrono. Malheureusement, c’était sans doute trop et il a fallu baisser le rythme. Ils se sont retrouvés à quatre seulement, j’ai prix mon dernier relais à trois bornes de l’arrivée avant de lâcher prise. J’avais d’ailleurs commis une erreur en loupant un virage et mis mon équipier Keukeleire en difficulté. A 60 km/h, sur un vélo peu maniable, ce n’est pas évident à rattraper. Je l’ai ramené mais combler un trou de deux mètres dans ces conditions, à cette vitesse, cela coûte de gros efforts. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct