Au festival d’Avignon, le présent est omniprésent

Au festival d’Avignon, le présent est omniprésent
Christophe Raynaud de Lage

Une metteuse en scène qui vient expliquer son spectacle sur scène avant de commencer celui-ci, des acteurs qui ne montent sur le plateau que pour venir saluer face au tonnerre d’applaudissements d’une salle conquise… voici deux des aspects inattendus de la nouvelle création de Christiane Jatahy, Le présent qui déborde – Notre Odyssée II.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Scènes
    • Backstage- Crédit Hichem Dahes

      Fiche Backstage Turbulences en coulisses

    • d-20191007-3WHP1Z_high

      Fiche Le chant des ruines Fenêtre sur un sombre futur

    • ef9f36_5150123e370743518fd8d903366414b0_mv2

      Fiche Phèdre! Un humour réjouissant

    • Dans quelles conditions concrètes les artistes ont-ils la possibilité d’évaluer le travail de leurs pairs
? Pour illustration, un scène de «
Paying for it
» (Collectif La Brute), au Théâtre national.

      Instances d’avis: le chemin reste tortueux