Mondial féminin: le titre, les trophées et les polémiques pour Rapinoe

La Coupe, le Ballon et le Soulier d’Or
! @AFP
La Coupe, le Ballon et le Soulier d’Or ! @AFP

Figure de proue des États-Unis qui ont gagné hier leur quatrième Coupe du monde (sur huit, depuis sa création, en 1991), Megan Rapinoe aura crevé l’écran de bout en bout.

Records. Déjà championne du monde avec les USA en 2015, et championne olympique en 2012, elle a réalisé le Grand Chelem en France, étant décisive en finale (en convertissant un penalty logiquement accordé par le VAR pour ouvrir la marque à la 61e minute avant que Rose Lavelle fasse 2-0 à la 69e), avant d’être sacrée meilleur buteuse (6 buts) et meilleure joueuse de l’épreuve. Le titre, le Soulier d’Or et le Ballon d’Or FIFA (en attendant sans doute le vrai, celui de France Football, en janvier prochain). Impossible de faire mieux !

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct