Alaphilippe s’empare du maillot jaune: ce qu’il faut retenir de la troisième étape du Tour de France

©Photonews
©Photonews

Annoncée explosive dans son final, l’étape d’Epernay a tenu ses promesses, offrant de nouveau son lot de spectacle et de suspense, sans oublier l’accueil festif des Binchois.

Le départ de la cité du gille à peine donné, un groupe de cinq hommes se dégageait, Wellens emmenant avec lui les Français Rossetto, Ourselin, Delaplace et Offredo, ce dernier représentant la formation Wanty sur les terres de son sponsor.

Même si l’écart culminait à 5 minutes et demie, le retour annoncé du peloton incitait Wellens à poursuivre seul l’aventure et cueillir les points nécessaires à endosser le maillot de meilleur grimpeur. Il résistait jusqu’au sommet de la côte de Mutigny, victime d’un ennui mécanique et dépassé par Alaphilippe, sorti en contre comme un boulet de canon.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct