Copa América: Alisson Becker, une ligne toute tracée

©EPA
©EPA

Gardien, c’est rarement un choix. Souvent, c’est un concours de circonstances. Ou encore une solution de repli pour le joueur le moins doué avec le ballon. A fortiori au Brésil. Alisson échappe à cette narration. Sa ligne était toute tracée, entre deux montants et une barre transversale. C’est que chez les Becker, famille clairement de souche allemande établie à… Novo Hamburgo, on naît gardien. On est gardien de père en fils. De mère en fils carrément. Même la maman d’Alisson a ainsi défendu les buts, de handball. Son frère aîné, Muriel, joue aussi à ce poste. Il vient de rejoindre Fluminense après 3 ans au Portugal avec Belenenses…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct