Ken Follett: «Je ne me sens pas chrétien, pourtant je m’identifie à Notre-Dame»

Ken Follett: «Je ne me sens pas chrétien, pourtant je m’identifie à Notre-Dame»
AFP

Paris ne brûlera pas non plus cette fois. » Ken Follett a écrit un livre pour s’en assurer. Il ne s’agit pas d’un roman d’espionnage comme L’arme à l’œil , son premier best-seller, ni d’un roman historique comme Les piliers de la Terre , son œuvre la plus célèbre : dans Notre-Dame , le grand écrivain part de l’incendie qui a ravagé la cathédrale parisienne le 15 avril dernier pour expliquer la valeur symbolique d’un édifice devenu « le cœur de la civilisation européenne ». Un cœur qu’il faut aujourd’hui défendre face à l’assaut nationaliste, affirme l’auteur, tout comme il y a 74 ans, il a survécu à l’attaque nazie. C’est également pour cette raison que Ken Follett a décidé de reverser toutes les recettes générées par son livre au fonds pour la reconstruction de l’église située sur les rives de la Seine.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct