Dirty God Atmosphérique et plein d’espoir

<span>Dirty God</span> Atmosphérique et plein d’espoir

Le visage à moitié brûlé, et une petite fille de deux ans. C’est tout ce qu’il reste de la relation de Jade (Vicky Knight) avec son ex, qui l’a défigurée à l’acide. A la violence de cette relation « amoureuse » succède désormais celle du regard des autres. Face à cette nouvelle vie qu’elle n’a pas choisie, Jade doit faire un choix : se laisser couler, ou s’accepter, réapprendre à sourire et à aimer…

Premier film en langue anglaise de la réalisatrice néerlandaise Sacha Polak (Hemel, Zurich) – en compétition à Sundance cette année –, Dirty God est un film atmosphérique, touchant, qui donne espoir malgré la complexité du sujet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct