Comparer Carola Rackete à Jeanne d’Arc: audacieux

Carola Rackete.
Carola Rackete. - Reuters

Friedrich Schiller a fait de la sainte patronne française une sainte patronne allemande. Il fait parler Jeanne d’Arc en iambes de cinq pieds et non en alexandrins, comme le ferait une vraie Française dans une tragédie classique. Dans sa pièce « La Pucelle d’Orléans », il attribue à la paysanne un conflit philosophique entre devoir et inclination – Kant est présent dans chacune de ses œuvres. Et à la fin, il la fait mourir au cours d’une bataille décisive alors que, dans la vraie vie, Jeanne d’Arc est tombée aux mains de l’ennemi et a été brûlée vive. Elle doit mourir en héroïne pour que son pays puisse vivre – un rêve typiquement allemand.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct