252 concerts, 50.000 personnes par jour… Les secrets de la réussite du Festival de Dour

252 concerts, 50.000 personnes par jour… Les secrets de la réussite du Festival de Dour
Mathieu Golinvaux.

Un total de 252 concerts, par des artistes de 30 nationalités différentes, sur huit scènes éclectiques réparties sur 120 hectares de terrain : pendant cinq jours, le festival de Dour transforme une simple prairie en ville miniature dédiée à la musique. Un pari fou né à l’été 1989, alors que les festivals de musique n’en étaient qu’à leurs premiers balbutiements chez nous. Trente ans plus tard, si le site a déménagé, que les scènes et les artistes se sont multipliés, il règne toujours quelque chose de particulier à deux pas des terrils. « Le site est un des éléments qui participent à l’âme de Dour », explique Alex Stevens, programmateur, qui a rejoint l’équipe douroise il y a vingt ans. « Mais le plus important, c’est l’état d’esprit et les gens. Et ça n’a pas changé. C’est un challenge de faire un festival de 50.000 personnes par jour en gardant le même esprit qu’aux débuts dans les années 90. C’est important pour nous de garder l’esprit convivial. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct