Foire du Midi: «Ici, les 150 forains, je les connais tous par leur prénom»

Renaud et Walter D’Otremont, petit-fils et grand-père, sont les tenants d’une tradition familiale qui dure depuis des générations.
Renaud et Walter D’Otremont, petit-fils et grand-père, sont les tenants d’une tradition familiale qui dure depuis des générations. - Bruno Dalimonte.

Reportage

C’est un refrain lancinant comme une musique de carrousel, qui n’en reste pas moins doux aux oreilles des amateurs de fêtes populaires. Pour la 139e  fois depuis sa naissance, la Foire du Midi s’apprête à reprendre ses quartiers sur le boulevard du même nom, sur un tronçon reliant sur près de 2 kilomètres les berges du canal et la porte de Hal. Une édition placée sous la bénédiction de la chanteuse Typh Barrow – première femme à « marrainer » l’événement en 139 étés d’existence – mais pour laquelle la Ville de Bruxelles, partenaire de la kermesse, a également décidé de mettre un coup de projecteur sur d’autres visages moins connus, ceux des forains, au travers d’un travail photographique de l’artiste Martine Zunini, qui viendra égailler les allées de la Foire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct