Donald Trump n’a pas le droit de bloquer ses opposants sur Twitter, confirme un tribunal

Donald Trump n’a pas le droit de bloquer ses opposants sur Twitter, confirme un tribunal
Reuters

Le président américain n’a pas le droit de bloquer ses opposants sur Twitter juste parce qu’ils ne seraient pas d’accord avec lui, a assuré mardi une cour d’appel composée de trois juges.

Ces magistrats confirment ainsi une décision prise l’an dernier par une juge fédérale qui a estimé que le locataire de la Maison Blanche pratiquait de la « discrimination d’opinion » en empêchant ses critiques de s’abonner à son compte personnel @realDonaldTrump.

Twitter pourrait « contextualiser » les tweets agressifs, dont ceux de Donald Trump

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct