Grapa: «C’est la double peine pour les plus pauvre»

Leur voix a commencé à résonner au début de la législature précédente. Quand le gouvernement fédéral a entamé ses réformes en matière de pensions. Depuis, le Gang des vieux en colère conteste.

« Nous ne sommes pas d’accord avec ce chiffre sur le risque de pauvreté pour les pensionnés, réagit Michel Huysman, leur porte-parole. Le précédent gouvernement a pratiqué une série de petites augmentations sur les pensions les plus basses mais il a augmenté les impôts », assène-t-il en affirmant avoir payé plus d’impôts en 2018 qu’en 2017.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct