Bruxelles: la zone franche «Zeus» sort (enfin) la tête du canal

Le périmètre de la Zeus s’étendra sur 4 communes au total: Anderlecht, Forest, Molenbeek et la Ville de Bruxelles.
Le périmètre de la Zeus s’étendra sur 4 communes au total: Anderlecht, Forest, Molenbeek et la Ville de Bruxelles. - Mathieu Golinvaux.

Longtemps considéré comme un véritable monstre du Loch Ness de la politique économique bruxelloise, il semblerait que le projet de Zone d’Économie Urbaine Stimulée (raccourci sous le diminutif de « Zeus », un nom tout droit sorti de la mythologie des politiques territoriales françaises, avec ses « ZUP », ses « ZEP » et autres « ZAD ») ait tant bien que mal fini par sortir sa tête de l’eau, moyennant un certain art de la discrétion.

Pour ceux qui s’en souviennent encore, ce dispositif censé, au moyen d’un paquet d’aides aux entreprises, booster les embauches locales dans une large zone bordant le canal au niveau des communes d’Anderlecht, de Molenbeek, de la Ville de Bruxelles et de Forest, figurait déjà dans la shopping list du précédent gouvernement bruxellois. Il aura pourtant fallu près de six ans pour le voir aboutir.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct